Pleurote de l’orme

Même si tout y fait penser, le « pleurote de l’orme » ou « pleurote blanc » ne fait pas partie de la famille « Pleurotus » mais est un cousin du plus connu « Shimeji » que l’on trouve depuis longtemps dans les échoppes asiatiques. Ces deux derniers faisant partie de genre: Hypsizygus.

Historique

Le pleurote de l’orme – Hypsizygus ulmarius – ou en japonais Shirotamogitake, se rencontre dans les forêts de feuillus dans tout l’hémisphère Nord. On le retrouve évidemment sur l’orme, mais également sur le hêtre et d’autre feuillus.

Dans nos contrées il est assez peu consommé pour une raison toute simple: il pousse loin des yeux en hauteur, ce qui lui a valu son nom latin qui signifie: en haut de l’orme.

Il pousse généralement sur des blessures de l’arbre, donc du bois déjà mort qui à accumulé assez d’humidité pour être visité par le champignons, ce qui lui à valu parfois d’être considéré comme un parasite, mais il est très peu probable que celui-ci puisse s’attaquer aux tissus sains.

De morphologie très similaire au pleurote, celui-ci possède un pied plus cossu et pousse dans la la nature la plupart du temps en sporophores isolés. Sa pousse en grappes est le fruit de sélections effectuées pour la simplification de sa culture, très apprécié en Asie. 

 

 

 

Composition nutritionnelle

  • Riche en acides aminés essentiels, principalement en Phenylalanine et Lysine
  • Vitamines : B3 (niacine), B4 (choline), B5, B9 (folate), E, D2 (une heure d’exposition au soleil)
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, fer, phosphore, potassium, sodium, soufre, zinc
  • Protéines 20-25% (du poids sec)
  • Polysaccharides : bêta-(1,3-1,6)glucanes
  • Fibres

Les plaisirs gustatifs

De morphologie très similaire au pleurote, celui-ci possède un pied plus cossu et donc éventuellement à couper en fines lamelles lors de la cuisson. Le gout s’en approche également avec toutefois une agréable touche anisée. Il se mélange aisément au pleurotes, et le panel de préparations est identique à celui des pleurotes.
Je vous invite à visiter la page des pleurotes gris pour les recettes

Côté fonctionnel et médicinal

Nous travaillons à la lecture et au tri des articles scientifiques utiles pour vous concernant le pleurote de l’orme. Si vous voulez dès à présent faire votre propre recherche, voici un lien direct sur le site répertoriant tous les articles scientifiques connus à ce jour, PubMed:
hypsizygus ulmarius – Search Results – PubMed (nih.gov)